Le coin du littéraire
Salon d'accueil des auteurs et lecteurs
S'il vous plaît connectez vous ou Enregistrement'.
Date et heure en ce moment : jeudi, 20 juin 2024, 01:39
Accueil  Chercher  Aide  Connexion  Enregistrement'  Membres

Nouveau message Répondre
Le coin du littéraire :: Littérature ésotérique :: A pas de loup, approchons-nous de l'astrologie. :: Ange en Gémeaux : tiens ! Un autre moi-même existe.  ::
agnesandersen
Administrator
Image
Image

Messages: 164
Ange en Gémeaux : tiens ! Un autre moi-même existe. (mardi, 14 juillet 2009, 08:34) citation  
Continuons notre voyage initiatique à travers le Zodiaque.
Avec Ange, notre nouveau né, nous passons d’un signe à l’autre afin de découvrir ce qu’il faut y acquérir pour grandir chaque fois un peu plus et devenir adulte
Je rappelle qu'ici, nous abordons l’astrologie holistique dont le but est une meilleure connaissance de soi-même, la recherche du sens de la vie. Donc, avant tout, un désir d'évolution personnelle pour acquérir équilibre et sérénité.
Comment cela va-t-il se passer pour Ange ?
Par exemple, en Gémeaux ?

Les Gémeaux sont le troisième signe du Zodiaque. Débutant au 21 mai, ce signe correspond au dernier mois du printemps, très lumineux car les jours continuent à s’allonger. C’est la transition avec l’été qui symbolise un pas-sage, le mélange de deux énergies. C’est une médiation.
Ainsi, après s’être construit en Bélier, après avoir construit sa demeure et engendré sa progéniture en Taureau, Ange est enfin prêt à se tourner vers l’extérieur. S’il a acquis la force physique et le sentiment, il lui manque encore une chose essentielle : la pensée. Plus exactement, la capacité de ré-flexion favorisant la maîtrise des instincts primaires.
En effet, Ange les a satisfaits dans les signes précédents. Il lui faut main-tenant arriver à les maîtriser puis à les transcender. Long chemin nécessitant la traversée de tous les signes suivants. Mais en attendant, les Gémeaux lui donnent l’occasion de se dégager d’un concret trop matérialiste pour se lancer dans la finesse plus abstraite de l’esprit.
Alors, Ange acquiert l’ouverture intellectuelle indispensable à la communication, à l’élan vers « l’extérieur à lui ».
Et ce n’est pas un hasard si les Gémeaux sont deux. Forcément. Il faut bien un miroir pour se regarder mentaliser. Alors, ce signe double symbolise la nécessité de sortir de soi-même pour rencontrer l’autre.
Mais quel autre ?
Ange cherche surtout un autre « soi-même ». Son propre reflet. En effet, en phase d’adolescence, en pleine construction de son ego, il n’imagine pas encore un autre « différent de lui ». Alors, dans son cheminement tout neuf, pas un instant il ne suppose que l’autre puisse penser autrement que lui. Pour Ange, l’autre est forcément son double. Plus encore : son jumeau.
L’acquisition de la pensée pousse Ange à « communiquer », c'est-à-dire « rendre commun ». Ses premières notions de partage se mettent en place. Mais un partage intéressé ; Ange attend une reconnaissance.
Dans son échange intellectuel, les rapports sont faussés car son besoin de parler prédomine, sans écoute de l’autre. Car au stade Gémeaux, Ange ne laisse aucune place au dialogue. Il tient à s’affirmer dans une relation à sens unique où il ne s’investit surtout pas affectivement. Il domine l’autre par l’esprit et son seul désir est de se faire remarquer, même si lui n’offre rien en retour. En réalité, pour lui, l’autre n’existe pas par lui-même mais pour ce qu’il lui renvoie de lui.
De plus, autre particularité, après Mars du Bélier si masculine et Vénus du Taureau si féminine, Mercure, la planète maîtresse des Gémeaux est hermaphrodite. Pas d’attirance pour un XXXe ou l’autre. Pas de manque non plus dans ce domaine. Grâce à la sphère de la pensée, Mercure se suffit à elle-même. Alors, elle n’est ni active, ni aimante. Froide, sans passion, elle n’est que mental, raisonnement et communication.
Mais ce n’est pas grave puisqu’Ange a déjà acquis les notions d’action et d’amour dans les signes précédents.
En Gémeaux, Ange arrive donc à l’équilibre de base de sa personnalité : l’association de l’action, du sentiment et de la pensée.
Il développe au maximum ses capacités mentales : logique, mémoire, observation, analyse, don scientifique et mathématique, sens critique. Il mémorise tout. Il mentalise tout.
C’est l’intelligence pure de Mercure, illimitée car elle ne s’encombre pas de scrupules. Pure, mais sèche, voire inhumaine si elle n’est pas soutenue par le sentiment.
Son esprit est d’une richesse infinie car tout l’intéresse. Mais rien en pro-fondeur. Ange est un « superficiel large ». Poète, romancier, peintre, l’art de l’écriture n’a aucun secret pour lui. Il en est de même pour l’art oratoire. Ange est volubile avec la parole facile, le sens du verbe, la réaction de l’à-propos. Alors, il en profite pour être le centre du monde. Superbement intelligent, curieux de tout, capable d’apprendre, de comprendre et d’enseigner, il brille parmi les autres et son voisinage a tôt fait de l’admirer pour son savoir dire. Et son savoir tout court car il a réponse à tout.
A lui les grandes causes à défendre par la parole, la faculté de persuasion, la diplomatie surtout. Oui, en Gémeaux, Ange est vraiment l’as du bagou. Et de la fantaisie pouvant mener aux mensonges toujours vécus comme un jeu pour lui. La limite est tellement floue !
Alors, personnalité double, Ange ? Oui, s’il cède au piège de la dualité. Mais dans ce cas, attention à son équilibre. A trop se disperser, il risque de perdre le fil de lui-même.
De plus, sa facilité verbale restera lettre morte, voire fatigante, si elle ne s’associe pas à l’action ou au sentiment. Dans ce cas, Ange ne saura qu’être un phare en public mais vide en lui. Un ordinateur bien programmé. Un insupportable bavard. Car à part discourir, que fera-t-il ?
Et lorsqu’il se retrouve seul, ce n’est plus pareil. Son esprit ressent bien que la parole n’est qu’artifice et qu’il lui manque à nouveau quelque chose. Etre entouré ne comble pas son vide intérieur. Et face à lui-même, sans l’image valorisante renvoyée par sa cour, Ange se sent bien misérable ! Si tous ses discours n’étaient qu’illusion ? Une façon de cacher sa peur ?
« Que vaut la parole s’il n’y a pas d’écoute ? lui souffle Mercure lorsqu’Ange est capable de se taire un instant. Oui, Ange. Et qui es-tu dans le silence ? »
Alors, Ange se met en quête de sa capacité d’écoute.
Mais qui Ange doit-il écouter d’abord pour être capable d’écouter l’autre ?
C’est dans le signe du Cancer qu’Ange devra chercher la réponse.

(Cette description très sommaire se veut surtout le reflet d’une logique de parcours fondée uniquement sur les signes. Elle peut être totalement modi-fiée par les planètes).


Ip enregistré Statut: déconnecté Profil 
Nouveau message Répondre

Software PBLang 4.60 © 2002-2003 by Martin Senftleben
Image